La Guadeloupe fête son patrimoine culinaire

Tous les ans au mois d’août, La Guadeloupe fête son patrimoine culinaire. Un rendez-vous pour le plaisir des papilles, des yeux et des oreilles.

 

Fête du patrimoine culinaire de Guadeloupe
© Crédit photo : Twitter

 

Une journée de Joie et de gaieté

Au matin de la fête, les cuisinières de l’île sortent leurs plus beaux costumes traditionnels –  robes en madras, coiffes, bijoux créoles – et se rassemblent en procession, pour assister à une messe dédiée à St-Laurent, dans la cathédrale de Pointe-à-Pitre. Parmi une foule apprêtée, les cuisinières se reconnaissent à leurs tabliers marqués de l’insigne du gril. L'association regroupe plus de 200 adhérents (femmes et hommes).

Des paniers remplis de fleurs, des ustensiles de cuisines, et des plats savoureux seront bénis, avant de rejoindre, en procession, le centre-ville. En toute beauté avec des couleurs magnifiques, les cuisinières défilent dans les rues, dansant au rythme de la musique créole. Elles présentent leurs plats et invitent à la dégustation de leurs mets traditionnels en signe d’amitié et de partage.

Depuis plusieurs années, Elles apportent de très nombreuses spécialités, comme les « mets péyi », auxquels tout le monde pourra goûter. Accras, ouassous, poulet boucané, gratin de christophines, lambis fricassés, colombo de poulet, mais aussi jus et fruits frais, punch et rhum.

Une grande table est dressée pour un banquet, suivi d’un bal. Après avoir bien mangé, vous pourrez vous essayer aux chants traditionnels créoles, et au quadrille antillais.

 

À l’honneur de SAINT-LAURENT

La tradition veut que la fête des cuisinières se déroule le samedi le plus proche du 10 août, jour de la Saint-Laurent. Saint Laurent était un prêtre qui fut brûlé parce qu’il refusait de céder les bien de l’église à l’État, et devint alors le saint-patron des cuisiniers et des rôtisseurs. Mais cette fête commémore surtout la création en 1916 de la première mutuelle des cuisinières, destinée à financer un enterrement digne. Ce fut l’une des toutes premières mutuelles de l’île. Aujourd’hui, ses 200 membres œuvrent pour la valorisation du patrimoine culturel et des traditions de l’île : la fête des Cuisinières se veut à la fois un hommage aux traditions religieuses, culinaires, et vestimentaires.

Les restaurateurs, artisans, agriculteurs sont eux-mêmes mis à l’honneur, par les stands de dégustation, les ateliers de cuisine, la présentation de leur métier et des meilleurs produits locaux.

 

Une halte dansante

Depuis plusieurs années, une halte dansante a été insérée dans la procession. Jusqu’à maintenant elle avait lieu sur la place du grand marché. L'occasion pour les cuisinières de s'essayer au pas de deux avec quelques unes des personnalités politiques, qui souvent honorent la manifestation de leur présence.

Cette halte dansante marque l’achèvement de la célébration, une grande réception conclut les réjouissances.

Les frais de participation à cet évènement exceptionnel sont 40 euros pour les adultes et 20 euros pour les enfants de moins de 12 ans.

 

Tout au long de l’année, la vie sociale des Guadeloupéens est animée par des fêtes hautes en couleurs et conviviales. Pour n’en rater aucune, pensez à louer une voiture en Guadeloupe pas cher Jumbocar chez www.jumbocar-guadeloupe.com !