Le volcan de la Soufrière en Guadeloupe

Dans les Antilles, la Guadeloupe cache un magnifique trésor à découvrir absolument : le volcan de la Soufrière. Surnommée « la vieille dame », cette vénérable montagne se niche dans le parc national de la commune de Saint-Claude, au sud de Basse-Terre. Pour le découvrir, équipez-vous de bonnes chaussures, d’un coupe-vent étanche, d’une bouteille d’eau et d’un maillot de bain et empruntez les sentiers sinueux et humides de cette magnifique randonnée...

Le plus haut sommet de la Guadeloupe et des petites Antilles

Située dans le sud-ouest de la Guadeloupe, sur la commune de Saint-Claude, le sommet de la Soufrière – joliment surnommé « La Découverte » - culmine à plus de 1 467 mètres d’altitude, dominant ainsi la ville de Basse-Terre. Étant l’un des sommets les plus hauts des petites Antilles, il offre un point de vue à 360° sur les massifs montagneux vers le nord de la Basse-Terre et les îles environnantes : les Saintes, Marie-Galante et la Dominique. Réaliser son ascension avec une bonne météo, c’est découvrir un panorama exceptionnel et unique sur les Antilles. Par cette spécificité, la Soufrière est l’un des sites touristiques les plus visités des Antilles avec près de 300 000 visiteurs annuels. Ce volcan est très surveillé par des capteurs fixés sur son dôme, il n’est donc pas dangereux d’effectuer son ascension en suivant les sentiers balisés, seul ou avec un guide.

Une histoire mouvementée

La Soufrière, volcan péléen mythique de la Guadeloupe, est encore actif aujourd’hui et fait partie d’un ensemble de 5 volcans : La Citerne, la Madeleine, l’Échelle, le Carmichaël et le Nez Cassé. Il dégage en continue des fumerolles qui jaillissent de ses failles, des vapeurs de souffre et d’acide. Sa dernière éruption date de 1976 et ne fit aucune victime. Crachant cendres et gaz au nez des habitants de plusieurs villes de Basse-Terre, plus de 73 000 personnes décidèrent de quitter leurs maisons pour se réfugier sur Grande-Terre, au nord de la Guadeloupe. Le spécialiste Haroun Tazieff rassura alors les responsables : pas d’explosion possible de la part du volcan. En effet, ce séisme se fit ressentir à 30 km à la ronde provoquant plus de peur que de mal...

Mais ses tremblements ne s’arrêtèrent pas là ! Quelques années plus tard, le 21 novembre 2004 « le séisme des Saintes » entraina un éboulement de terrain qui entrava l’accès direct en voiture au parking de la « Savane à Mulets » situé à 1140 mètres d’altitude. Depuis, le départ se réalise à partir « Des Bains Jaunes », à 200 mètres plus bas. Aujourd’hui, rien de notoire à signaler : le volcan continue à montrer qu’il existe en laissant échapper des fumerolles acides mais il n’effraie pas la population car le volcan est sous haute surveillance.

l’Ascension de la Soufrière, une randonnée atypique et variée

A 5 km de Saint-Claude, près des Bains Jaunes - un bassin d’eau tiède alimenté par les sources thermales du volcan – débute le sentier pavé de la Trace du Pas-du-Roy qui mène à l’ancien parking de la Savane à Mulets, en 30 minutes à peine. C’est ici que vous pourrez commencer votre ascension du Dôme de la Soufrière. Au cours de cette randonnée de 4 à 5 heures aller-retour (pauses comprises), vous découvrirez une forêt tropicale riche en espèces d’orchidées variées, des fougères arborescentes, des sphaignes multicolores et des ananas de montagne, entre autres. Ce parcours magique est agrémenté de différents sentiers comme la « Trace-du-Pas-du-Roy », un grand sentier pavé au sein de la forêt tropicale. A partir de la « Savane à Mulets », on peut emprunter « le chemin des dames » qui mène au sommet en 1h15 ; ou « le col de l’échelle », une ascension qui dure 1h35.

En arrivant vers le sommet, le paysage se modifie, offrant une version contrastée de la végétation... La nature luxuriante est remplacée par des mousses mêlées aux lichens colorés qui s’accrochent aux rochers. Après avoir passé des formations rocheuses, telles que la Porte de l’Enfer, on arrive au sommet de la Découverte, point culminant de ce circuit. Au retour, vous pourrez vous délasser dans l’eau des bains jaune, à plus de 30°.

randonnee_soufriere_volcan_guadeloupe

Au sommet, un spectacle à couper le souffle

Le sommet du volcan de la soufrière n’a plus rien à voir avec les plages idylliques de sable blanc ou les forêts tropicales de la Guadeloupe. Au fur et à mesure de votre ascension, le paysage devient mystérieux en mixant végétation luxuriante et pitons rocheux. Au sommet, l’aspect chaotique du volcan s’entoure de vapeurs sulfureuses qui jaillissent des brèches, de brumes et de pitons rocheux, faisant de ce décor un paysage quasi lunaire et presque irréel. Vous posez les pieds sur un autre type de paysage... Là, l’odeur de souffre y est très forte mais la biodiversité y est étonnante : lichens et mousses colorés s’entremêlent sur les roches. Puis, rejoignez les points culminants du sommet comme la Découverte et le Piton Dolomieux. A vos pieds, vous pourrez ressentir la puissance de la soufrière ! Mais le plus étonnant sera le panorama à 360° que vous aurez sur les Antilles s’il n’y a pas de brume... On se croirait au-dessus du ciel. Laissez-vous emporter par ce spectacle unique et magique!

Comment s’y rendre en voiture ?

C’est en voiture que débute l’ascension du volcan guadeloupéen ! Située à quelques kilomètres de la ville de Saint-Claude, la Soufrière est accessible en voiture par plusieurs belles routes. La nationale 1 ou 2 depuis Pointe-à-Pitre vous fait passer par le côté Est ou Ouest de la région de Basse Terre jusqu’à la ville du même éponyme. Ensuite, il vous faudra environ 30 minutes en voiture pour atteindre le petit parking gratuit des Bains jaunes – un vrai spa naturel aux vertus revigorantes - là où débutent les sentiers de randonnée. Enfin, si vous souhaitez traverser en voiture le Parc National de la Guadeloupe, empruntez la route de la traversée (D23).

Aller au volcan de la Soufrière, c’est avant tout prendre sa voiture et traverser de magnifiques routes de jungle tropicale pour rejoindre le parking des Bains Jaunes. Cette randonnée vous fait traverser de multiples paysages, de la forêt luxuriante aux nombreux cratères grondants et vrombissants. Au retour, délassez-vous dans les bassins d’eau chaude avant de reprendre votre voiture. Vous l’avez bien mérité !

Concernant le type de véhicule nécessaire pour vous y rendre, un véhicule surélevé sera toujours plus approprié qu’une citadine, mais un SUV ou un 4X4 n’est pas indispensable. En revanche privilégié les voitures de location avec un moteur puissant, vous en aurez besoin!